Skip to content

Bastides : les contraintes d’un patrimoine vivant

6 octobre 2010

De Jean François Harribey, pour Sud-Ouest

Il n’y a pas un maire qui ne soit fier de sa bastide, de son histoire, et de sa beauté moyenâgeuse qui séduit tant les touristes. Mais il n’y a pas un élu non plus qui ne vive quotidiennement la difficulté de faire vivre ce patrimoine.  Qui n’a pas été confronté à de problèmes de la circulation et du stationnement dans ses rues exiguës, à celui du bruit et de la gêne évoqués par les riverains à la moindre manifestation ou festivité sur la place centrale, aux logements vacants, plus ou moins délabrés et inaccessibles au-dessus des magasins réfugiés sous les couverts, à la restauration d’un immeuble qui doit être exécutée dans les règles de l’art ? L’histoire et le tourisme ont souvent maille à partir avec les exigences du quotidien dans ces centres-villes qui ne veulent pas rester que de simples musées.

La première Rencontre régionale des bastides d’Aquitaine organisée samedi à Libourne a ainsi bien mis en évidence toutes ces difficultés liées à la centralité, à la restauration des bâtiments, à leur insertion dans le territoire.

Suite de l’article

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :