Skip to content

Le Var veut dire non au béton

25 octobre 2010

De Gilles Carvoyeur , pour France Soir

Dans le Var, le développement économique a longtemps été synonyme de bétonnage des zones agricoles disponibles. Le département devait construire des milliers de logements pour satisfaire l’héliotropisme des retraités français et le dynamisme démographique galopant, puisque le Var accueille chaque année 10.000 habitants supplémentaires.

Pourtant, le développement économique n’est pas seulement lié au commerce, au tourisme ou aux activités de la mer. L’agriculture reste une force vive qui emploie 4.000 salariés de manière directe ou indirecte dans l’agglomération de Toulon. « Il s’agit d’un patrimoine à protéger, insiste Elie di Russo, adjoint au maire d’Hyères en charge de l’agriculture. Sachez que la viticulture représente 676 hectares ; l’horticulture, 398 ha et le maraîchage, 248 ha. Sans même parler de l’aquaculture, solidement ancrée dans la rade. » Mais la pression foncière a souvent gagné le combat ces trente dernières années. « Toulon-Provence-Méditerranée a donc souhaité aider les exploitants à résister à la pression urbaine en signant une convention avec la chambre d’agriculture du Var », ajoute Elie di Russo.

Suite de l’article

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :