Skip to content

Paul Virilio annonce la fin du temps

25 octobre 2010

De Catherine Debray, pour Sud-Ouest

Dans quel lieu commun à nous tous se tient Paul Virilio pour pouvoir penser avec une telle acuité depuis trente ans l’accélération effrénée du monde ? Pour repérer à la crête du réel et de la nouvelle irréalité les signes qui révèlent le IIIe millénaire ? Le philosophe, architecte, urbaniste (parmi les grands penseurs de notre siècle) regarde depuis le ciel ; à moins qu’il n’écoute, yeux fermés, le rythme originel et incompressible de son cœur de vivant, d’humain. Sa pensée habite ces derniers lieux intimes avec une égale sagacité : entre les deux, comme entre les tours de La Rochelle, où il vit, il contemple ce qui subsiste d’un monde où l’histoire agonise, et pressent une société sous la dictature de l’instant.

Dans ce présent absolu, il ne sera plus nécessaire aux arrière-petits-enfants de nos arrière-petits-enfants de nommer, de mémoriser et de comprendre, mais plutôt de savoir trouver, d’un clic, des données dans le catalogue gigantesque de l’ordinateur. Pas certain, d’ailleurs, qu’ils aient à terme besoin de maîtriser cette technique quand déjà les portables de la xième génération anticipent notre course à la consommation. Ainsi, et si nous n’y prenons garde, écrit Virilio, nous deviendrons des « citoyens objets », pilotés par un immense GPS. Dans ce voyage permanent et de plus en plus rapide pour nos corps et nos esprits, la masse toujours grandissante des faibles formera les nouveaux groupes d’exilés, déportés, exclus. L’instant et la cartographie, sans cesse mouvante, tueront la pensée, réduisant les hommes à l’état d’éternels passants sans mémoire.

Suite de l’article

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :