Skip to content

La Grande-Bretagne passe une nouvelle couche de vert en vue des JO de 2012

28 octobre 2010

De Guillaume Duhamel , pour ZeGreenWeb

La centrale énergétique inaugurée mercredi par le maire de Londres est une réussite technologique et environnementale à laquelle la France a participé. L’inauguration d’ici moins de deux ans du pharaonique parc éolien offshore de London Array, temple du vent qui doit en termes de production et de capacité de production supplanter son compatriote du Thanet [NDLR : lequel voit son extension remise en cause depuis la défection du géant suédois des énergies renouvelables Vattenfall ], l’avait déjà prouvé : les autorités britanniques escomptent faire de la grand-messe du sport une vitrine de leurs desseins environnementaux et une manifestation aussi respectueuse que possible des standards du développement durable.

Un double objectif que l’abandon du projet de construction de la gigaturbine joliment baptisée « l’Ange de Leyton », une éolienne de cent trente mètres de haut qui devait délivrer 5 % de l’énergie consommée par le site, n’a pas remis en cause et qui se traduit aussi – entre autres – par l’utilisation d’armes recyclées (!) pour édifier le stade olympique.

Suite de l’article 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :