Skip to content

Dijon veut être à la pointe de l’écologie urbaine

1 novembre 2010

De Anne-Marie Kaiser, pour La Croix

La mise en service du tramway en 2012 servira de colonne vertébrale à la création de dix éco-quartiers dans une ville qui mise également sur les déplacements doux.

On la savait bien pourvue en espaces verts. Aujourd’hui, Dijon veut aller plus loin. D’ici à 2020, la capitale des ducs de Bourgogne entend devenir exemplaire en matière d’écologie urbaine. « Au lieu de nous limiter à préserver l’existant, nous avons fait le choix pour les dix ans à venir de créer les conditions d’un modèle de développement urbain novateur et durable, qui replace l’homme au cœur de la cité », détaille Pierre Pribetich, adjoint à l’urbanisme de la ville. Déjà dotée de la tour Elithis, exemple unique en France de bâtiment à énergie positive, Dijon mise sur son tramway pour bâtir son projet de rénovation urbaine. Prévu pour entrer en service d’ici à fin 2012, il desservira le tiers de la population dijonnaise sur un parcours de 20 km et constituera la colonne vertébrale du plan d’urbanisme Éco-PLU 2020 qui se déclinera autour de dix éco-quartiers répartis sur une superficie comprise entre 1,5 et 13 hectares.

Suite de l’article

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :