Skip to content

Montpellier met le cap au sud avec son nouvel hôtel de ville

10 novembre 2010

De Anne-Isabelle Six , pour La Croix

L’édifice de 130 millions d’euros symbolise la volonté de la ville de déplacer son centre de gravité vers la mer et de devenir une métropole régionale.

La limite sud de la ville, dans le quartier Port Marianne, fait l’objet d’une intense activité autour d’un colossal parallélépipède haut de 40 mètres sur 12 niveaux. Sa structure en acier, habillée de façades en aluminium et en verre, prend, selon les heures du jour, différentes teintes de bleu, couleur de la capitale languedocienne. Tout doit être prêt pour « le 5 septembre 2011 à 8 h 30 », lance dans une boutade Jules Nyssen, directeur général des services de la ville de Montpellier. C’est la date à laquelle le futur hôtel de ville accueillera les 900 agents municipaux et regroupera enfin les services municipaux actuellement dispersés sur sept sites. Une centaine d’élus pourront bientôt siéger dans une salle de 500 m2. Ils ne sont pourtant que 61 conseillers municipaux aujourd’hui. Si la star de l’architecture Jean Nouvel et son ami montpelliérain François Fontès, retenus pour concevoir cet édifice de 130 millions d’euros, ont vu grand, c’est que la ville de 265 000 habitants voit loin.

Suite de l’article

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :