Skip to content

« LGV, la voie ferrée du XXIe siècle »

12 novembre 2010

Propos receuillis par Bernard Broustet, pour Sud Ouest

Professeur émérite à l’Université Michel de Montaigne, Bordeaux 3, ancien directeur de l’Institut d’Aménagement, d’Urbanisme et de Tourisme, Jean Marieu travaille depuis plusieurs décennies sur l’évolution des territoires et les grands enjeux de la ville d’aujourd’hui.

L’entretien

Publicités
One Comment leave one →
  1. 13 novembre 2010 21:36

    Le XXIème siècle sera celui de la grosse panne mondiale d’énergie. La cerise sur la gateau c’est l’épuisement conjoint des gisements de métaux. La fin des réserves énergétiques non renouvelables prévues dans la première moitié du XXIème siècle. Faire l’autruche consiste à promouvoir un moyen de transport énergivore et ruineux.
    La LGV c’est l’intérêt général de quelques uns au détriment de l’intérêt particulier de tous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :