Skip to content

En France, le péage urbain est politiquement incorrect

16 novembre 2010

De Gilles Bridier , pour Slate.fr

Efficace contre la pollution, le péage urbain pourrait délester les grands centres-villes, notamment celui de Paris. Mais les maires restent frileux, de peur de se mettre à dos leurs électeurs.

L’idée du péage urbain est de retour depuis que, le 16 juin dernier, quatorze députés et sénateurs ont adopté une disposition permettant des expérimentations dans les villes de plus de 300.0000 habitants. L’idée, toutefois, n’est pas nouvelle. Mais en France, elle a bien du mal à franchir les barrières politiques, à gauche comme à droite. «Déjà lorsque Lionel Jospin était Premier ministre, des députés des deux camps avaient souhaité pousser un amendement dans la loi SRU (loi du 13 décembre 2000 sur la solidarité et renouvellement urbain, ndlr) en faveur d’expérimentations, mais Matignon avait stoppé le projet», se souvient Alain Bonnafous, professeur émérite à l’Université de Lyon 2 et chercheur au Laboratoire d’économie des transports.  

Suite de l’article

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :