Skip to content

Les gratte-ciel autorisés au compte-gouttes dans les grandes villes

19 novembre 2010

Les Echos

Les grandes agglomérations hésitaient jusqu’alors à faire des entorses à une règle plus ou moins tacite de ne pas « casser » la silhouette urbaine de leurs quartiers centraux. A Toulouse, où la question des tours ne se pose pas – ou du moins pas encore  -, seul un édifice de 30 mètres est envisagé sur l’Aerospace Campus ! A Bordeaux aucun gratte-ciel ne vient encore barrer la perspective de la cité inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. D’ailleurs le plan local d’urbanisme (PLU) limite les constructions à 35 mètres. Le coeur de la métropole lilloise est encore plus intransigeant : pas question de construire au-dessus de 21 mètres.

Mais les élus autorisent de plus en plus à dépasser les hauteurs habituelles. Ainsi de Bordeaux qui compte émanciper en hauteur son futur quartier d’affaires Euratlantique autour de la gare. Idem à Lille, où dans le cadre de la ZAC Euralille, des tours d’au moins 100 mètres vont pouvoir être construites au-dessus de la gare TGV.

Suite de l’article

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :