Skip to content

L’Allier contraint de réviser ses exigences

22 novembre 2010

De Elsa Charnay, pour La Montagne

Pour optimiser les chances de voir le TGV passer en Auvergne, l’Allier devra certainement réviser ses exigences à la baisse. Car un projet trop coûteux et pas assez compétitif serait difficilement défendable.

Lyon-Paris en TGV aujourd’hui, c’est 1 h 55. Alors, pour la SNCF, une deuxième ligne qui mettrait aussi Lyon à 1 h 55 de Paris, ne présenterait aucun intérêt.

« La clientèle veut gagner du temps. Un temps de parcours réduit, c’est plus de voyageurs », a martelé Jean-François Paix, l’un des représentants de la SNCF lors de la réunion. Le transporteur potentiel a calculé (…). La SNCF estime donc que les tracés médian et est offrent « la meilleure équation entre l’économie et le temps de parcours ». Sans compter que la construction d’une gare nouvelle Moulins-Vichy, nécessaire avec le tracé ouest-sud, n’est pas idéale, la SNCF préférant « les dessertes en centre-ville ».

Suite de l’article

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :