Skip to content

Espaces et projets à l’épreuve des affects. Pour une reconnaissance du rapport affectif à l’espace dans les pratiques d’aménagement et d’urbanisme

23 novembre 2010

De Benoît Feildel (Thèse), pour le CNRS UMR6173 – Territoires, Environnement et sociétés – Université François Rabelais – Tours )

Les émotions, les sentiments, les affects sont des thématiques encore peu explorées dans le champ des sciences de l’espace, pourtant de plus en plus nombreux sont les auteurs qui soulignent la nécessité de surmonter la difficulté de leur intégration. Souscrivant à cet objectif, la recherche pose comme hypothèse que la dimension affective de la relation de l’homme à son environnement, son rapport affectif à l’espace, depuis les mécanismes qui président à sa construction jusqu’à ses conséquences pratiques, constitue une connaissance utile à l’aménagement. À travers la thèse nous avons donc cherché à mettre en lumière les mécanismes de type affectif, en lien avec les valeurs, les préférences, qui sont en mesures d’intervenir à la fois sur les représentations, les décisions et sur les actions qui participent aussi bien des logiques géographiques au fondement de l’agencement des espaces que des logiques projectives propres aux pratiques de transformation intentionnelle des espaces habités.

La Thèse

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :