Skip to content

L’Auvergne veut se raccorder à la grande vitesse

26 novembre 2010

De Mickaël Bosredon, pour 20minutes

Au salon des maires, plusieurs élus du centre de la France sont montés au créneau pour que la future ligne TGV Paris-Orléans-Clermont-Lyon desserve leurs territoires…

Les élus du centre de la France ne veulent pas voir le TGV leur passer sous le nez. A deux mois de la saisine de la commission nationale du débat public sur la ligne TGV Paris-Orléans-Clermont-Lyon (POCL) les maires de Saint-Etienne, Roanne, Clermont-Ferrand, ainsi que le conseil régional de Rhône-Alpes et d’Auvergne, ont profité du salon des maires à Paris mercredi pour faire entendre leurs voix sur ce dossier.
 
«La ligne TGV actuelle entre Paris et Lyon arrive à saturation. En 2020 on ne pourra plus faire passer un voyageur de plus, il se dit même que cette échéance sera atteinte dès 2013» a rappelé Marie-Hélène Ramion, conseillère régionale, première adjointe au maire de Roanne. «Cette nouvelle ligne TGV est inéluctable, la question est de savoir comment on va utiliser les 13 à 14 milliards d’euros qui vont y être investis.». Quatre trajets seront soumis à la concertation.

Suite de l’article

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :