Skip to content

Faire la ville sans les jeunes urbanistes ?

29 novembre 2010

De Jean-Philippe Gallardo, pour Métropolitiques

Le Collectif National des Jeunes Urbanistes (CNJU) tire la sonnette d’alarme sur la discrimination dont font l’objet depuis 2009 les urbanistes diplômés de l’enseignement supérieur pour l’accès au concours d’ingénieur de la fonction publique territoriale.

Depuis la décentralisation, le statut d’urbaniste de la fonction publique territoriale n’a jamais été clairement défini. Préfiguré en 1984, il s’est trouvé amalgamé en 1990 à celui d’ingénieur territorial via une option du concours d’accès. Une succession de décrets en 2002 et 2007 a progressivement balayé l’urbaniste du rang des prétendants au statut d’ingénieur territorial, dont le concours comprend pourtant toujours une mention « urbanisme, aménagement et paysages ». Par un parti pris douteux pour les formations à caractère « scientifique ou technique », les compétences des ingénieurs, architectes et géomètres ont été déclarées comme les seules pertinentes, les urbanistes devant justifier des leurs devant une commission d’équivalence qui a soudainement décidé en 2009 de ne plus valider leurs dossiers. Dès lors le message est clair : les urbanistes ne sont pas compétents pour faire de l’urbanisme.

Suite de l’article

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :