Skip to content

Dans la métropole lilloise, jusqu’où les futurs gratte-ciel ?

29 novembre 2010

De D.D’H, pour La Voix du Nord

Dans la métropole lilloise, quelques immeubles flirtent déjà avec les nuages. À Loos, la tour Kennedy dans le quartier des Oliveaux culmine à 84 m. Unique en son genre, cette barre de logements est la plus haute de la région et compte 220 appartements.

À Euralille, le « L » du Crédit Lyonnais (14 600 m² de bureaux) dépasse les 110 m. Un record là-aussi. Et demain ? Peut-on imaginer grimper encore quelques étages ? « Le débat n’est pas celui de la hauteur, répond Stanislas Dendiével, conseiller technique au cabinet de Martine Aubry et élu à l’urbanisme à la ville de Lille. On peut tout à fait imaginer un immeuble de grande taille s’il s’inscrit dans le cadre d’un projet urbain. S’il a un sens. On a une approche globale et on réfléchit la ville en terme de densité : on étudie la possibilité de construire plus compact autour des axes de transport en commun et on permet des projets urbains. » Euralille a ouvert une voie… qui n’a pas fini de se poursuivre. D’autres programmes – l’hôtel de région par exemple – ont vu le jour. Et le site Euralille lui-même peut encore évoluer.

Suite de l’article

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :