Skip to content

La métropole productrice d’un cosmopolitisme choisi

1 décembre 2010

De Maël Meralli-Ballou, pour Echos de métropole (CAUE69)

J’ai posé la question du lien entre le cosmopolitisme et le phénomène de métropolisation. J’en suis arrivé à la conclusion que ces deux phénomènes sont liés sur plusieurs aspects. Un lecteur, Pscl, a souligné les différences entre un cosmopolitisme assumé et un cosmopolitisme refoulé. C’est l’occasion de prolonger le questionnement sur la dimension spatiale du cosmopolitisme.

Bruxelles est un parfait exemple d’une capitale cosmopolite. L’implantation des institutions européennes a entrainé une augmentation conséquente du nombre d’étrangers. Ils ont emmené dans leurs bagages leurs enfants, leurs familles et leurs coutumes. Nous parlons bien dans ce cas d’immigration assumée car directement liée à l’installation des institutions européennes. Mais, comme je le disais dans le précédent article, une autre immigration existe poussée par la précarité et la recherche d’une vie meilleure. C’est celle évoquée par Pscl avec l’exemple de Clichy-Sous-Bois.

Suite de l’article

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :