Skip to content

Le design transporte Saint-Etienne

2 décembre 2010

De Anne-Marie Fèvre, pour Libération

Pour sa 7e édition, la Biennale internationale de design de Saint-Etienne dispose enfin de «son» lieu, la Cité du design, inaugurée en octobre 2009. Symboliquement, elle est installée dans l’ancienne manufacture d’armes de cette ville industrielle en reconversion, qui vient d’être distinguée «Ville créative design» par l’Unesco. S’est greffée à la Manu une figure de proue contemporaine, la «platine climatique» des architectes Finn Geipel et Giulia Andi. La biennale 2010, peut décoller, avec un thème alléchant : le vieux rêve SF de la téléportation. Hélas, il faut encore se servir de ses jambes pour arpenter les quelque 50 propositions qui animent toute la ville.

A la Cité du design, un commissariat général, assuré par l’historienne Constance Rubini, et une seule scénographie, signée des designers François Bauchet et Benjamin Graindorge, connectent les différentes expositions avec cohérence et fluidité, autour de cette question de l’ubiquité.

Suite de l’article

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :