Skip to content

La route trop présente dans le Snit ?

6 décembre 2010

De Anne Lenormand, pour Localtis

« Le projet de schéma national des infrastructures de transport [Snit] traduit une inflexion dans la politique des transports mais ce n’est ni la rupture ni la révolution annoncées », a déclaré Jean Sivardière, président de la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (Fnaut), au cours d’un point presse le 3 décembre. L’association, qui a été partie prenante du Grenelle de l’environnement à l’origine du projet de Snit, juge que l’on est loin du « new deal » écologique annoncé par le gouvernement. Selon elle, le projet de Snit, qui recense les grands projets que l’Etat entend mener d’ici vingt à trente ans, a le mérite d’introduire une approche multimodale et d’énoncer des principes nouveaux conformes à la philosophie du Grenelle

Suite de l’article

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :