Skip to content

Lyon : La fête des lumières, un évènement métropolitain?

7 décembre 2010

De Maël Meralli-Ballou, pour Echos de Métropoles (CAUE69)

Vous avez peut être déjà entendu parlé de la fête des lumières de Lyon. À l’origine, une vague tradition centenaire qui consistait à allumer des lumignons sur le bord de sa fenêtre et à se balader dans la rue entre Lyonnais, désormais un évènement sur quatre jours concentrant plusieurs millions de visiteurs venus des quatre coins de la planète. Mise en perspective métropolitaine. La fête des lumières est un évènement international qui attire environ trois millions de visiteurs de 21 nationalités différentes. Cette année, avec un budget de 3,6 millions d’euros, la fête des lumières regroupe environ  80 projets artistiques  qui illuminerons la ville de Lyon. Le principe de l’évènement est l’installation de projets artistiques lumineux dans l’espace public.

Cet évènement est doucement passé du local à l’international à partir de l’édition de 1999 où la durée a été prolongée, les installations agrandies et la communication affinée. Dans quelle mesure cette fête est-elle métropolitaine? Comme je viens rapidement de le détailler, sa dimension internationale est acquise, au même titre que des festivals (les eurockéennes de Belfort) ou animations (la fête  de la bière à Munich) qui attirent un public international. Sa promotion est faite dans les autres pays via, notamment, les agences de voyages étrangères.

Suite de l’article

One Comment leave one →
  1. Campariroma permalink
    14 février 2011 14:59

    Étrange façon d’appréhender les événements historiques en déniant le caractère religieux du 8 décembre !

    Il ne s’agit d' »une vague tradition centenaire qui consistait à allumer des lumignons sur le bord de sa fenêtre et à se balader dans la rue entre Lyonnais », comme mentionné par l’auteur de l’article que vous reproduisez, mais de la fête de l’Immaculée-Conception dont le dogme a été défini en 1854 par le pape Pie IX, dans une bulle Ineffabilis Deus, qui déclare en outre que la Vierge Marie est indemne des effets du péché originel.

    A Lyon, cette fête religieuse et son expression la plus spectaculaire (l’illumination de la ville par des lumignons) tirent leurs origines de l’inauguration de la statue de la Vierge du sculpteur Fabisch sur le clocher de l’église de Fourvière prévue le 8 septembre 1852, fête de la Nativité de Marie. Mais les conditions météorologiques amènent le report de cette bénédiction au 8 décembre suivant, fête de Notre-Dame des Advents qui, deux ans plus tard, deviendra la fête de l’Immaculée Conception. Ce jour-là, la ville s’embrase de lumignons en honneur de la Vierge et cette tradition populaire perdure aujourd’hui malgré l’exploitation commerciale et touristique de l’événement qui, en quelques années, a complètement vidé la fête de son contenu.

    Pourquoi occulter délibérément que le fait religieux a été le premier élément de cohésion de la grande région lyonnaise au-delà des seules questions économiques, administratives et politiques ? Est-il besoin de rappeler que le diocèse de Lyon couvrait au début du XIXe siècle pas moins de trois départements : le Rhône, la Loire et l’Ain et que cette dernière circonscription a été détachée par création du diocèse de Belley en 1822 tandis que la Loire a vu la création du diocèse de Saint-Étienne en 1970 seulement. Loin des concepts à la mode et des effets de communication, voilà un sujet qui devrait réclamer toute l’attention d’une approche véritablement scientifique du phénomène de métropolisation. Rappelons enfin à ce sujet que le primat des Gaules, archevêque de Lyon, est évêque métropolitain, c’est-à-dire qu’il exerce une autorité vis-à-vis des évêques suffragants de sa province ecclésiastique. Un peu de droit canon ne fait jamais de mal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :