Skip to content

« Toréador, la rue t’attend ! » : hommage au piéton-matador

6 janvier 2011

De Philippe Gargov, Pour Pop-Up Urbain

De la même façon que les trottoirs bondés sont depuis mon enfance un terrain d’entrainement pour slalom géant, je participe depuis des années à cette « corrida » urbaine propre aux rues de la capitale… Enfin, il n’y a évidemment pas qu’à Paris que l’on pratique ce « tango stupide » de la traversée piétonne [« je quitte le trottoir, je ne le quitte pas…? »], ce que confirme justement le titre de ce billet canadien : « Je suis piéton […], donc je danse bien ». Mais c’est peut-être à Paris que cette chorégraphie ressemble le plus à une enivrante « passe de muleta ».

En tous cas, d’expérience, mes connaissances provinciales ou étrangères sont souvent moins téméraires que nous autres parigots lorsqu’il s’agit de traverser hors les clous, et d’affronter le flux tendu des autos. Je vous conseille par contre d’éviter d’expérimenter cette corrida des boulevards en Russie ou en Bulgarie : pour le coup, les voitures ne s’arrêteront vraiment pas. Traverser est là-bas un sport extrême réservés au plus casse-cous… (« je te préviens matador / qu’un jour je t’aurai alors », semblent dire les automobilistes aux piétons aventureux…).

Suite de l’article

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :