Skip to content

Hard discount : « Indicateur de paupérisation »

31 janvier 2011

Propos receuillis par Pierre Laurent Flamen, pour la Voix du Nord

Les grandes surfaces et autres hard discounters tuent le petit commerce. Idée reçue ou réalité ? Nous avons posé la question à Gilles Briand, urbaniste de formation et accessoirement directeur d’études à la Mission bassin minier. …

Que constate-t-on dans la plupart des villes ? « On assiste à la disparition des commerces de proximité, principalement des commerces de bouche au profit de services qui n’animent pas le centre-ville. Ça met un coup à l’utopie d’un centre-ville animé, lieu de commerce et de socialisation. Ceci dit, ce n’est pas qu’une question d’urbanisme. Les grandes surfaces tuent le petit commerce mais en même temps, elles sont pleines de gens comme vous et moi qui allons y faire des courses. Tant qu’on n’aura pas changé notre mode de consommation, il n’y a pas de raison qu’on change le centre-ville. » (…)

Quelles conséquences pour le quartier d’implantation ? « Ça renvoie à l’idée que ça donne du quartier. Quand vous êtes dans une stratégie de choix d’implantation résidentielle, vous regardez l’implantation commerciale. Ce sont les indicateurs les plus visibles d’une paupérisation en marche. Ça contribue à l’image d’un quartier en déshérence. »

 Suite de l’entretien

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :