Skip to content

LGV: De Tours à Bordeaux d’abord…

2 février 2011

De Joël Aubert, pour Aqui!

De polémique en polémique, on pense aux propos au vitriol d’Alain Rousset qui pensait à ses alliés écologistes du Conseil régional, d’une manifestation à l’autre, à Langon, en Lot-et-Garonne, au Pays Basque il arrive que l’on perde le fil du projet initial, de cette Ligne à Grande Vitesse destinée à mettre le Sud-Ouest de la France à parité de service avec l’est et le sud-est depuis l’inévitable région parisienne.

Une LGV qui s’est parée de toutes les vertus depuis que le Grenelle de l’Environnement a privilégié le train comme mode de transport, la région Aquitaine n’étant pas la dernière à pousser à la roue avec son « plan rail ». Il est donc utile de faire le point. D’écouter les uns et les autres et que l’on excuse cette tautologie, de commencer par le commencement. Et donc par Tours-Bordeaux, puisque de la capitale au chef-lieu de l’Indre-et-Loire le TGV roule sur ses propres rails… depuis 1989. Les 300 kilomètres de la ligne nouvelle qui restent à réaliser pour rejoindre la capitale Aquitaine sont dans les tuyaux, Réseau Ferré de France et Vinci qui financent le projet à hauteur de 50% ayant laissé à l’Etat et aux collectivités le soin d’apporter l’autre moitié.

Suite de l’article

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :