Skip to content

« Le retour en grâce des centres-villes est un mouvement durable »

9 février 2011

Le Progrès

« La proximité répond à la demande des consommateurs. La population vieillit, les consommateurs réclament des services, recherchent du lien social et, comme le nombre de personnes par ménages tend à se réduire, les gens sont de moins à moins enclins à aller charger leurs chariots dans des hypers en périphérie », explique Gaëlle Bonnefoy-Cudraz, conseil en urbanisme commercial à la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Lyon. « On a observé le déclin des centres-villes entre 1991 et 1996, puis il y a eu une stabilisation avant le retour en grâce », poursuit Bernard Gagnaire, responsable du pôle urbanisme commercial à la CCI. « C’est un mouvement de fond et structurel qui n’est pas perceptible au premier coup d’œil mais qui est durable. »

Lire la dépêche

Publicités
One Comment leave one →
  1. QUERRIEN GILLES permalink
    19 février 2011 10:19

    Si les élus souhaitent que les centres villes continuent de vivre , il faut aussi qu’ils donnent les moyens au commerce de proximité de s’installer et de pouvoir vivre.
    Le cas de Gerland est symptomatique d’un manque cruel de commerce et d’artisant malgré l’évolution de la population.
    Le prix des terrains est certainement en cause , masi il n’est pas le seul.
    A quand une véritable concertation sur ce sujet?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :