Skip to content

Paris : Voguéo touché, coulé

9 février 2011

De Louis Moulin et Julien Solonel, pour le Parisien

Les navettes fluviales Voguéo, lancées sur la Seine en juin 2008, devraient être sabordées dès le mois de juin. C’est ce que craint Michel Herbillon, député-maire (UMP) de Maisons-Alfort, dont le conseil municipal a adopté un vœu jeudi dernier pour « la sauvegarde du service de navette fluviale ». « Quand j’ai découvert le pot aux roses, je suis tombé de l’armoire, indique-t-il. Le Stif veut tuer Voguéo. »

En cause : la décision du préfet de région de déclarer illégale la prolongation de trente mois de Voguéo, votée en décembre dernier par le Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif). Initialement, Voguéo, qui a toujours été considéré comme une expérimentation, devait s’arrêter à la fin de l’année dernière, d’où la prolongation votée par le Stif. Mais « on ne peut pas passer un avenant de trente mois comme cela, notamment en regard des règles de mise en concurrence des marchés publics », précise la préfecture. Autrement dit, l’exploitation de Voguéo, gérée actuellement par les Bateaux parisiens, aurait dû faire l’objet d’un nouveau marché et d’un appel d’offres.

Suite de l’article

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :