Skip to content

Financement de la LGV Tours-Bordeaux : la région Poitou-Charentes impose ses conditions à l’Etat

25 février 2011

De Anne Lenormand, pour Localtis

Le conseil régional de Poitou-Charentes a décidé le 18 février de ne pas subventionner le tronçon Tours-Bordeaux de la future ligne à grande vitesse (LGV) Sud-Europe Atlantique mais d’accorder un prêt de 95 millions d’euros à l’Etat sous forme d’avances remboursables à certaines conditions. La région Poitou-Charentes conteste toujours la « décision unilatérale » de l’État et de Réseau ferré de France (RFF) de concéder la construction et la gestion de cette ligne au groupe privé Vinci. Elle estime que ce type d’ouvrage « relève de la stricte compétence de l’État » et juge inacceptable « que les bénéfices soient privatisés et que les pertes ou les investissements relèvent de la collectivité. Il y a là un transfert de ressources et de responsabilités à ne pas confondre avec l’intérêt général ».

Suite de l’article

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :